Menu

Feuilles d'automne

Planète Terre

Vivre en paix

La vérité : c'est bien vrai ce que vous dites ?

Vendredi 7 juillet 2017 - Que dit Sophie aujourd'hui ?

Vérité : 1. Caractère de ce qui est vrai; adéquation entre la réalité et l'homme qui la pense. 2. Idée, proposition qui emporte l'assentiment général ou s'accorde avec le sentiment que quelqu'un a de la réalité. Larousse 2009.

Quelles sont les vérités philosophiques qui sont capables de fonder un accord universel entre les esprits (Dictionnaire de philosophie, Collectif d'universitaires, Armand Colin 1995), ne serait-ce qu'entre les philosophes eux-mêmes ?

Mais alors, Sophie, s'il n'y a pas de vérité, il n'y a que des mensonges, tout est faux ? Rappelons que Sophie est un personnage.

Sophie, aujourd'hui elle dit ceci :

Comment voulez-vous réfléchir sainement avec un mot aussi important, vérité, qui signifie une chose et son contraire ? Qui se réfère aussi bien à la réalité (1) qu'aux croyances (2) ? En 2500 ans d'histoire, dont une bonne partie religieuse, on n'a pas été capable de créer un langage clair pour parler de la réalité par opposition à la théorie, aux croyances. On parle du vrai et du faux, du juste et du faux, de la vérité et du mensonge, et quoi ? c'est tout ?

Alors, en attendant que la langue évolue, je précise mon point de vue : puisque la vérité est une notion confuse, il vaut mieux parler d'autre chose. Sinon il vaut mieux préciser, par exemple 1. vérité réelle (la vérité scientifique du moment) et 2. vérité idéologique (religions, idéologies, philosophie).

Actuellement en 2017 en France, nous vivons en démocratie, comme d'autres citoyens dans d'autres pays. L'information et les opinions, les croyances, circulent librement par Internet. Chacun chacune peut se faire une opinion par confrontation à l'opinion des autres. Chacun chacune peut se faire une idée (évolutive) du monde en cherchant des informations à la télé ou sur Internet. En démocratie républicaine et laïque, chacun chacune croit ce qu'il ou elle veut. La liberté de chaque être humain est garantie par les institutions (lois, police, justice...).

Petit à petit, nous avons appris, et continuons d'apprendre, à juger de la validité des infos, à trier celles qui sont justes (réellement vraies) et celles qui sont fausses. Nous avons appris à porter un regard critique sur notre société française et les autres sociétés, sur l'Europe, le monde.

L'information et l'expression des opinions ne sont plus réservées à une élite dirigeante. Actuellement chacun chacune peut publier ses textes, raconter ses histoires, exprimer son opinion, ses croyances, partager ses idées, son savoir et ses compétences.

Ainsi, les citoyens peuvent participer à la marche du monde, pas seulement en exprimant leur opinion par leur vote, lors des différents scrutins. Une opinion forgée par la rencontre ou l'échange avec celles des autres et par la recherche d'infos et de connaissances.

Information, éducation, connaissance, opinion, échanges.

La vérité idéologique est morte avec Dieu, avec la sphère de Parménide et la pensée totalitaire. La vérité idéologique (religions, idéologies, philosophie) n'est qu'une idée du monde parmi d'autres, une croyance, une opinion. La raison, quand elle s'égare dans des élucubrations ontologiques, ne peut plus garantir une vision juste du monde.

Feuilles dans la mare, photo Jacques Bouchut

Quand les découvertes scientifiques nous révèlent l'intérêt de la diversité du vivant, on ne peut que se réjouir de la diversité des opinions, garante de la multiplicité des expériences et des solutions aux problèmes de notre monde. Ce qui se passe dans nos sociétés, ce que nos différents gouvernements et parlements décident de favoriser, ce que les lois permettent ou interdisent, c'est cela qui définit le monde réel dans lequel nous vivons, êtres humains, animaux, plantes, dans notre environnement, c'est cela qui dessine leur avenir, le nôtre et celui du monde réel. C'est cela qui fait changer la réalité. En mieux ou en pire.

En l'absence d'une Vérité, qu'elle soit religieuse, idéologique ou philosophique, forts de nos connaissances scientifiques qui s'améliorent au fil du temps, nous sommes renvoyés à notre responsabilité individuelle et collective, qui s'expriment, en démocratie, par nos opinions.

Photos : Jacques Bouchut

- Que dit Sophie aujourd'hui ? - Haut -