Jardin de pierres

Planète Terre

Vivre en paix

Fin du blog et lectures web

Douze, le jeu du soir - collage novembre 2012, Jacques Bouchut

Douze, le jeu du soir - collage novembre 2012, Jacques Bouchut

En 2022, je mets fin à mon blog Jardin de pierres, car il n'est plus d'actualité : la structure blog est adaptée à la publication de billets paraissant régulièrement. Une partie des billets de blog ont été pubiés en lèbe ou archivés ici.

Quelques billets Coucou, c'est moi

L'auteur s'exprime, précisions utiles et inutiles, informations fragmentaires, explications aquatiques et autres absurdités lapidaires.

Deux billets Le cinéma des familles

Jaume essaye de comprendre comment fonctionne sa famille. Evidemment, il échoue car il n'arrive pas à définir précisément le mot famille. Il tente alors de s'y retrouver dans le labyrinthe de ses nombreuses familles incompatibles.

Quelques billets Filo Sophie

Estimant que son opinion n'a ni plus ni moins de valeur que celle de son voisin, que celle de sa voisine, Sophie tente d'exprimer une opinion cohérente, ajoutant sa petite pierre philosophique et citoyenne au grand jardin de pierres de la démocratie.

Quelques billets Eboulis nuit

Radio satirique et fantaisiste : Blousie au studio lance un sujet et diffuse les interviews improbables de sa correspondante Siboule.

Les billets publiés en lèbes

Images de films : Vivement dimanche et Mort aux trousses

Fanny Ardent dans Vivement dimanche de François Truffaut et Carry Grant dans Mort aux trousses de Alfred Hitchcock

L'ancien blog Jardin de pierres

Exil, collage, novembre 2015, Jacques Bouchut

Guerres et terrorisme : exil - collage, novembre 2015, Jacques Bouchut

Le blog Jardin de pierres a été, pour moi, un théâtre de personnages, aussi vivants, présents que des acteurs. Et à présent, ils me manquent : Prune, Dormor, Kaakiri, Ipodanlo, Navigavu. Siboule et Blousie, Sophie, Jaume.

Pendant presque 11 ans, je me suis amusé à mettre en scène mes textes, comme s'ils avaient été créés par mes personnages. Et c'est une contrainte : vous ne pouvez pas dire tout ce qui vous passe par la tête. Vos personnages sont tyranniques, ils protestent quand ils ne sont pas d'accord.

De 2010 à 2021, j'ai publié des fictions, texte et image, musique ; des histoires improbables sur les thèmes du cinéma, de la famille, de la philosophie, de l'imaginaire fantastique ; des billets poétiques et graphiques (photos, dessins, collages) ; des réflexion sur la société et la marche du monde.

Mes autres sites

- Haut -