Menu

Feuilles d'automne

Planète Terre

Vivre en paix

Des robots réellement humains, tueurs en série

Samedi 7 avril 2018 - Que dit Sophie aujourd'hui ?

Aujourd'hui, Sophie voudrait parler d'une intelligence artificielle réellement humaine. Moi, ça me révolte, dit-elle. Voyons ce que dit Sophie aujourd'hui.

Les temps_modernes, Charles Chaplin - Charlot à la chaine

Les premiers robots, me semble-t-il, sont apparus avec le travail à la chaîne. L’idée géniale était de rationaliser la fabrication industrielle, de façon à améliorer la rentabilité de l’entreprise. A l’époque, il s’agissait d’améliorer les profits du patron de l’usine, en décomposant la fabrication en séquences successives. Chaque ouvrier enchaîné à son poste faisait toujours les mêmes gestes répétitifs. Une fois l’organisation rôdée, il suffisait d’augmenter la cadence petit à petit pour que les ouvriers travaillent plus vite. La production journalière augmentait avec les bénéfices.

Les temps_modernes, Charles Chaplin - Charlot engrenage

Travail à la chaîne, premiers robots. Les premiers robots réellement humains ont été créés par le capitalisme à visage humain et intelligence artificielle. C’étaient des esclaves consentants, des humains lobotomisés.

Par la suite, je ne sais par quel mystère, le travail à la chaîne a été déclaré obsolète et remplacé par les ressources humaines. A l’époque, la société de services s’était développée en parallèle des usines devenues entreprises industrielles. Nouvelle idée de génie, traiter les salariés comme de la matière première et augmenter la rentabilité des entreprises en rationnalisant les postes. Le discours de curé de l’époque consistait à dire que chaque employé serait beaucoup plus heureux s’il était à un poste mieux adapté à ses compétences. En fait, la recherche d’emploi est devenue une compétition à 1 contre 100, puis 1 contre 1000, où la sélection artificielle de l’intelligence compétente consistait à l’embauche des meilleurs robots, tandis que tous les autres étaient envoyés à la casse. Pour être embauché, embauchée, il fallait avoir suffisamment d’esprit de compétition pour zigouiller tous les autres concurrents.

Les ressources humaines, robots de 2e génération. Les ressources humaines, 1e crime contre l’humanité depuis la seconde guerre mondiale (ce serait à vérifier si c’est le premier). Là encore, les êtres humains ont été transformés en esclaves consentants, mais aussi en tueurs en série à l’embauche.

Le capitalisme à visage humain et intelligence artificielle a franchi une nouvelle étape de libération des êtres humains, appelée libéralisme, en inventant la stratégie d’objectif. A ce stade, il ne suffisait plus de zigouiller les autres à l’embauche, mais aussi chaque jour à son poste de travail, par la compétition dans l’entreprise. Une entreprise devenue financière afin d’accroître exponentiellement (multipliés par 100, par 1000) les profits des quelques dirigeants et des actionnaires. Aux stades précédents, les ouvriers et salariés n’avait plus aucune autre valeur que marchande. A présent, les entreprises, elles, n’ayant plus aucune valeur marchande, la Bourse a changé de finalité (investissement) pour devenir un casino planétaire (machine à sous).

Avec la stratégie d’objectif, chaque esclave consentant doit éliminer les plus faibles en fixant ses propres objectifs de production ou de ventes et en les dépassant (idéologie du hors-limites). Les classés premiers voient leur rémunération augmenter et leur statut de gagnant les auréoler de la même lueur artificielle que leur intelligence de tueur en série. Les suivants dans le classement dépriment et stressent de plus en plus, tandis que les autres sont jetés, de l’heure à la suivante, à la rue où les services sociaux rassemblent les miettes avant mise en réserve (poubelle sociale).

Real Humans, image de la série suédoise

Esclaves consentants, humains lobotomisés, revenus salariés au minimum légal pour la plupart, profits démesurés pour quelques-uns, le capitalisme a inventé l’intelligence artificielle et le robot tueur en série.

Mais dire cela, c’est encore faire preuve d’intelligence artificielle : le capitalisme n’a rien inventé, rien fait. Le système non plus, c’est quoi le système ? Qui alors ? Qui ? Qui a fait ça, avec le consentement de tous ?

Tiens, j’ai une idée : on va dire que c’est le soleil qui nous a flingué les neurones. Le père Soleil. Salaud, va. Pédophile.

Illustrations

Les temps modernes, Charles Chaplin (1936) et Real Humans, série suédoise (2012).

- Que dit Sophie aujourd'hui ? - Haut -