Menu

Feuilles d'automne

Planète Terre

Vivre en paix

Le Marais de Grim Pen

Lundi 21 juillet 2014, 15:16 - Landes et Forêts

Sous-marin à Palaiseau, photo Gérard Moncorgé

Photo Gérard Moncorgé

Ce n'est pas tous les soirs. Non. Habituellement on ne voit rien. On ne voit rien d'autre que la vase putride du Marais de Grim Pen. Seules les odeurs nauséeuses rappellent au promeneur égaré qu'il s'est beaucoup trop approché de la zone PSCN.

Non que l'apparition ait disparu du tableau, certes non. On ne la voit pas, mais elle rode. Elle cherche. Tous les soirs, elle cherche en vain.

Le sous-marin nucléaire ne se voit que certains soirs d'orage solaire. C'est une question de lumière. Quand on la voit, l'apparition est très impressionnante. Comme un crocodile en maraude à la surface d'un marigot.

Ils cherchent les restes disparus du Plateau de Saclay Contaminé Naufragé. Ils cherchent mais ne trouvent rien. Alors, tous les soirs ils reviennent. Comme une malédiction.

Certains soirs où l'on ne voit rien, on entend la sinistre plainte. L'appel désespéré d'un chien perdu sur la lande. Recherche-t-il lui aussi quelqu'un ? un être cher disparu le jour de la grande catastrophe. Un homme, une femme ? qui était ingénieur, chercheur, secrétaire, étudiant ? allez savoir.

Et puis, les soirs où l'on voit, tout soudain l'apparition disparaît. Le sous-marin ne plonge pas sous la vase, non, il disparaît d'un coup. Comme s'il n'y avait rien eu d'autre qu'une illusion. Vous vous dites que vous avez halluciné, mais non, pas du tout, je vous rassure.

D'ailleurs vous pourrez le constater lors du prochain orage solaire en lumière polaire le 6 décembre 2345 à 1 heure du matin. Sans aucun problème.

- Parcs et Jardins - Haut -