Menu

Feuilles d'automne

Planète Terre

Vivre en paix

Aeschne bleue

Dimanche 18 août 2013, 17:13 - Parcs et Jardins

Assise sur la pierre qu'elle avait installée à l'ombre du sureau, les bras sur ses cuisses, Majee observait la mare, dont la surface renvoyait une image inversée du monde : les arbres et les arbustes s'élevaient vers le bas et découpaient branches et feuilles en ombre brune sur fond clair de ciel couvert. Lorsque le regard décrochait de l'illusion de profondeur, on remarquait alors, flottant à la surface de l'eau, échouées sur les rives sombres, les premières feuilles rouges que le vent d'automne avait envolées.

La terre humide, granuleuse et sombre du rivage, du rivage oui, faisaient ressortir les griffures vertes des quelques brins d'herbes qui poussaient ça et là. Sur le talus du côté des pompons jaunes, 3 plans d'iris des marais, qui se développeraient au printemps, dressaient de façon absurde leurs 2 feuilles écourtées.

Arrivee 3, dessin Jacques Bouchut

Soudaine apparition vivement colorée, une libellule traversa de son vol saccadé la surface de l'eau et vint se planter devant le visage de Majee. Petit hélicoptère noir à la queue rayée de vert, puis de bleu, la libellule observa Majee en quelques instants d'un vol stationnaire, puis décrocha d'un seul coup et repartit au-dessus de l'eau, avant de disparaître.

Elle est culottée celle-là.

Et puis :

Magnifique ! Pas loin de 10 cm.

Majee s'éloigna vers la maison. Elle ramassa les premières noix tombées dans l'herbe, en passant, le long du chemin.

Le guide Nathan des insectes indique à propos de l'Aeschne bleue : Très douée pour le vol, elle peut rester longtemps en l'air, foncer comme l'éclair sur ses victimes (...) Cette rapidité de mouvement est due au fait que ses ailes (il y en a 4) battent indépendamment les unes des autres.

Le guide Hatier précise : 65-80 mm, envergure 90-105 mm.

Pas loin de 10 cm : Majee pensait-elle à la longueur ou à la largeur de la bestiole ?


Dessin Jacques Bouchut, 1983

- Parcs et Jardins - Haut -