Eboulis nuit, fréquence phare, bonsoir.

Chers noctamboulis, nous voici réunis dans la béatitude pour une nouvelle nuit comme vous les aimez. Ce soir, place à la radio locale et solidaire : chacun prenant ses responsabilités, pour un monde durable équitable, on produit et consomme des tomates au Sud de la France et des pommes de terre au Nord. Face à la cruauté du monde, il est urgent de se réfugier dans le trou du cul du monde de son choix, veillée au coin du feu de bois sans télé, immobile sans mobile, déconnecté sans ordi, économe sans voiture, ni avions, ni camions. Ainsi, les Papis et Mamies d'Avenir nous proposent une autre vie, qui selon eux s'impose, mais chacun fait ce qu'il veut (pour le moment).

Sans plus attendre nous rejoignons notre correspondante à St Nazaire le Désert : Bonsoir Siboule. Pas trop chaud en montagne sèche du côté de la Drôme provençale ?

- Ah Blousie, ici c'est de la folie, il fait beau, il fait bon, les gens sont gentils mignons, incroyable. Je vous présente, ainsi qu'à tous les noctamboulis, le Recteur de la Désertoirade, un charmant vieillard, soit dit en passant. Alors, dites-moi Tout, vos urbains chercheurs en vie meilleure ont choisi de s'exiler à la campagne au milieu de nulle part : pourquoi ?

- Ah mademoiselle Siboulette, vous êtes si coquette, croquante, délicieuse...

- Oui ? Vous entendez Blousie, je vous l'avais dit.

- Tout d'abord, nous avons choisi de produire et consommer local en milieu difficile. Ici, fromage de chèvre et tilleul. C'est tout ! Vous savez le tilleul, c'est excellent pour la méditation en sudation. Nous avons choisi de vivre en pleine nature, oui, pour sauver le monde qui court à sa perte, nous voulons rassembler l'Humanité dans le grand Tout au milieu de Rien. Vous comprenez ?

- Ici ? à St Nazaire ? comme Jésus dans le désert alors.

- Non, plutôt comme St Bernard, face au désordre bénédictin, a organisé l'Ordre cistercien.

- Vous voulez fonder une nouvelle église, avec monastères, couvents, et tout et tout ?

- Non, non pas du tout, ni dieu, ni âme, je ne vous parle pas d'une autre religion, il s'agit de spiritualité, vous comprenez : le coeur et l'esprit réunis. Vous ne sentez pas toute cette énergie autour de vous, ce pays magnétique qui vibre à 440 coeurs ?

- Je traduis pour nos auditeurs, coeur se dit Herz en allemand, 440 hertz.

- C'est cela même, un "La" cosmique unique.

- Ah ouiiii, Hildegarde de Bingen...

- Ah non ! pas cette folle avec ses visions délirantes. Imaginez toute cette humanité qui chante d'une même voix, les pédégés, les banquiers, les cadres et dirigeants de sociétés, financières, immobilières, agroalimentaires, les catholiques, les protestants, les musulmans, les bouddhistes, le front national et l'UMP du temps de Sarkozy..

- Monsanto, Goldman Sachs, la fine fleur de la délinquance internationale, le rêve...

- Ah mais pas du tout, ce n'est pas un rêve, c'est la réalité, la vérité, la Nature rassemblée au niveau local, comme une grosse bulle qui flotte en apesanteur au sein de l'Univers. L'équilibre parfait.

- Pouf !

- Vous dites ?

- Pouf, la bulle de savon. Le monde clos, unique, immobile, le ballon rond de Parménide. Mais dites-moi, que faites vous de la diversité, du multiple, des différences, tout ce qui fait la richesse du monde ?

- Avec tout le respect que je vous dois, vous êtes complètement idiote : la richesse on n'en veut plus, on la partage dans la convivialité, la solidarité, l'amour du prochain, dans un monde unifié sans frontières. Vous ne comprenez pas que pour éviter la catastrophe planétaire il faut tous s'unir et se mettre d'accord au-delà des idéologies, des religions, des opinions.

- Oui, oui, l'accord parfait, Bêêêê, euh... Lââââ. Toute foi, si vous permettez, vous avez raison dans votre grande confusion des sentiments émotionnels : nous courons à la catastrophe avec vos belles paroles. Bon, le vieux sage, là... j'en ai assez entendu, à vous le studio.

Chère Siboule, restez polie, s'il vous plaît.

On sait où mènent les utopies : l'humanité a déjà donné plusieurs fois. Un prophète vous promet bonheur, liberté, vie meilleure et vous obtenez malheur, aliénation, mort. Le totalitarisme avance masqué de belles paroles mensongères et voici venir les camps de concentration, le goulag, les camps de rééducation.

Mais ce ne sont pas ces discours de curé d'un autre âge qui vont nous ébranler. Ah les belles vérités scientistes, qui paraissent justes mais qui sont fausses, quand on a fait l'économie de la théorie, de l'expérimentation et de l'analyse rationnelle. On affirme et répète des croyances assénées comme des faits, en faisant semblant de chercher ici ou là des justifications. Et voici l'énergie de tous les "moi profond" rassemblés. Et voici la Nature, ce Grand Horloger d'un 17e siècle dont on a fait l'impasse de la raison. Et voici l'équilibre éternel et tout puissant, un bel équilibre qui n'a jamais existé, dans un monde qui bouge et se transforme, duquel ont disparu les dinosaures, nos cousins Neandertal, et plus récemment, des milliers de victimes de tremblements de terre, d'éruptions volcaniques, de tsunamis.

En attendant le paradis, prions, chers noctamboulis et très chères, prions Sainte Nature, le Grand Tout dans Rien. Réjouissons-nous et rions en coeur. Laaaaaaa....

Eboulis pour la nuit, faites de beaux rêves.

Hildegard von Bingen - O Rubor Sanguinis/Favius Distillans -Sequentia