Il était une fois de vrais humains, bien réels dans le monde enchanté.

Leo cherche Mimi et Anita dit : désintégrés de la société, jeunes diplômés sans métier, vieux travailleurs sans travail, travailleuses du sexe, nous sommes de véritables personnes,
programmés ouvriers
salariés peu payés
chômeurs de longue durée
immigrés clandestins
nous sommes roms à tout faire
des exclus de la Terre
exploités sans fin.

Il était une fois un monde, pillé, gaspillé, devenu cendres, rions, si trouille n'avez.

Enfant rêveur, Henri dit ici :
Arrêtez vos mensonges.
Vie de misère en Terre
n'y a-t-il donc rien à faire ?
Belle réveillez-vous
Rouge mangez les loups
Charmant hors du songe.

Ils sont rouges
elles sont belles
ils sont charmants
et ne croient plus
aux contes de fées.

Il était une fois sept nains malins et quatre mousquetaires qui ne pouvaient plus se taire. Les 11 mercenaires de l'humanitaire, partent en guerre contre le nucléaire, contre l'économie totale et solitaire.
Et voici Charmant
prince de lumière.
12 révoltés
contre le trafic
d'humanité.

Belle se réveille.
Les 13 voleurs
baba s'allient
Alice et tombe
la reine de coeur.
Gulliver et ses chevaux
Crochet en mer
tremble de peur.

monde_enchante.jpg
Un monde enchanté, collage, décembre 2013, Jacques Bouchut

Il était une fois de vrais humains,
la main dans la main,
noire et blanche,
c'est une chance
pour les rêveurs
d'un monde en couleurs.

Désenchantés
on ne croit plus
aux contes de fées.

Il était une fois 11:12:13:14:15...