Eboulis nuit, fréquence phare, bonsoir.

Alors que la polémique sur le loup fait rage à quelques mois des élections municipales, un événement est passé complètement inaperçu : tout de suite notre correspondante à Zermatt, Siboule vous m'entendez ?

- Tout-à-fait Blousie, je vous entends et, croyez-moi, c'est étonnant : nous passons actuellement sous la banquise avec le Nautilus. Mon cher Commandant Cousteau, que pensez-vous de la réintroduction réussie du tigre aux dents de sabre dans les Alpes ?

- Ma chère Giboule, enfin une bonne nouvelle pour la biodiversité. Par pitié, qu'on nous casse plus les oreilles avec le loup et l'agneau. Comme vous le savez, toute ma vie en mer du fond des océans, j'ai hurlé en faveur d'un monde du silence.

- Dites capitaine, ces craquements au-dessus de nous, ça ne risque rien ? Et ces glou-glous, on dirait un bouillonnement radioactif de centrale nucléaire en feu.

- Rassurez-vous, ces craquements c'est juste le réchauffement climatique qui disloque la banquise.

- Je ne vous dis pas la trouille. Siboule, en direct du Nautilus, à vous le studio.

Après ce scoop formidable, nous aimerions avoir la position des éleveurs. Siboule ?... Vous n'avez pas été mangée par un ours polaire, j'espère ?

- Oui, non, Blousie, que des gens adorables ici à la Coopérative laitière de Beaufort. Monsieur le directeur, que pensez-vous de la réintroduction en Beaufortain du...

- Le tigre aux dents de sabre est une véritable bénédiction en ces temps de crise : c'est excellent pour le tourisme et pour la déconsommation. D'une part, les vacanciers ne veulent pas être réveillés de bon matin par les sonnailles et les beuglements des vaches : ils sont en vacances et nous offrons aux citadins le calme reposant de la nature. D'autre part il y a trop de lait, trop de fromage, toutes ces matières grasses animales, c'est pas bon pour la santé. Il faut dé-con-som-mer.

- Vous voulez dire, monsieur le directeur, que le tigre va faire le ménage dans les troupeaux ?

- Exactement comme le loup. Depuis qu'il n'y a plus un mouton dans la vallée des Merveilles, le taux de remplissage des hôtels, gîtes et chambres d'hôtes a été multiplié par 24 entre Noël et le jour de l'an.

- Trop de moutons, trop de vaches, ce n'est peut-être pas le point de vue des éleveurs et des bergers. Voilà, je me déplace un petit peu plus haut, il fait bon respirer l'air pur des montagnes. Vous entendez les sonnailles des tarines alpines ? Eh oh monsieur, ouh ouh, le tigre aux dents de sabre ne va-t-il pas compliquer notablement votre travail ?

- Ah mais pas du tout, ma petite dame d'en bas. Quand on voit ce qu'on voit et qu'on entend ce qu'on entend, on fait comme on a dit, on se téléphone pas.

- Vous pouvez préciser ?

- Plus besoin de descendre jusqu'à Albertville pour transporter les bêtes malades et les vieilles vaches aux abattoirs.

- Très commode en effet, cependant le tigre, comme le loup, n'a pas de prédateur.

- Mais nous, en haut, on a des chasseurs, hihihi...

- C'était Siboule en direct de la vallée des Chapieux, à vous le studio.

En attendant le monde du silence des agneaux et des veaux, nos auditeurs semblent perplexes si j'en crois le dernier sondage smartphonique d'éboulis nuit. Siboule, pourriez-vous allumer notre éclairage public ? Avec le réchauffement climatique, l'avenir du tigre aux dents de sabre n'est-il pas menacé ? Siboule ?

- Alors là, Blousie, pas du tout. Je posais justement la question aux meilleurs glaciologues de la planète réunis en congrès à Grenoble. Voici un chercheur Groenlandais : c'est inouï, cher professeur...

- Incroyable, vous voulez dire. L'arrivée de cet animal de l'âge de glace est une bonne nouvelle pour l'environnement : le recul des glaciers des Alpes est déjà stoppé. Quand les glaçons arriveront à Marseille par la vallée du Rhône, il n'y aura plus qu'à les pousser à travers la Méditerranée et l'Atlantique jusqu'au Groenland où nous pourrons reconstituer des icebergs et de la banquise en kit. C'est très bon pour l'économie groenlandaise.

- Voilà, nous avons fait le tour de la question sur la réintroduction du tigre aux dents de sabre dans les Alpes. C'était Siboule en direct du Cervin d'où on peut voir loin. Il n'est pas près de monter jusqu'ici c't animal. A vous le studio.

Nous terminons cette émission sur la note joyeusement optimiste de notre correspondante à travers le monde.

Eboulis pour la nuit, faites de beaux rêves.