9_heures.jpg

Le jour où l'horloge des vents indiqua 9 heures, je me souviens d'avoir été particulièrement rêveur. Je laissais passer le temps à rien faire, ce qui n'est pas du tout dans me habitudes, je précise. Pourtant je me laissais aller en rêveries mollassonnes. Incroyable, moi hyper actif, j'avais été stoppé dans mon élan, comme on tombe raide amoureux en allant chercher des carottes au supermarché.

A suivre...