Si vous voulez sortir du jardin sec japonais avec ses rochers sur lit de gravier ratissé, est-ce qu'il y a une méthode ? Je dirais qu'il y a les règles que vous vous imposez pour, à partir des idées que vous avez, aboutir à une réalité cohérente. En ce qui me concerne : j'ai choisi un lieu, défini un projet en rapport avec le lieu, préparé le terrain, rassemblé des cailloux et des galets.

Pendant la phase de préparation, je prends le temps de méditer, j'assimile, je digère, mon esprit vagabonde à la compréhension du lieu, ses lignes de force, ses inconvénients, ses obstacles. Ensuite, j'oublie tout et je construis mon jardin de pierres avec ce que j'ai collecté. Surtout ne pas se précipiter à aller chercher d'autres pierres, il y en toujours trop ! Sauf si vous voulez inscrire votre jardin dans les circuits du baroque.

Tout d'abord, choisir le lieu. Si vous avez l'âme d'un moine zen, je vous recommande d'installer votre jardin à proximité d'arbres en multipliant les variétés : l'automne venu, vous verrez c'est très joli. Votre jardin prend toutes les teintes imaginables. Travail d'entretien assuré tous les jours, voir plusieurs fois par jour pour déblayer les feuilles mortes.

jardin-3_emplacement.jpg
Jardin 3, le lieu secret

En ce qui me concerne, j'ai cherché un lieu secret, retiré de tout : le jardin de pierres ça se découvre au détour d'un chemin. Bon. Loin des arbres et arbustes, comme la mare. Bien. Mais je n'ai rien trouvé : il y a de la végétation partout ! Même chez mes voisins, sauf les prairies à moutons. La nature, c'est dur, je vous assure.

Finalement, j'ai dégagé une clairière de 2 mètres par 3, en coupant quelques branches vraiment trop naturelles, sans toucher au noyer, bien sûr. Ce vénérable étend une branche basse sur plus de 10 mètres, vers le Sud, le goût des voyages. J'ai donc choisi mon emplacement à l'Est, sans crainte pour ses larges feuilles aux doigts arrondis.

Pour construire votre jardin de pierres, une fois évacuées les difficultés évidentes, il vous faut un projet. Vous êtes l'architecte de votre jardin de pierres, pensez-y ! En effet, si vous restez dans votre rêve flou d'équilibre naturel et d'énergie vitale, allez plutôt observer les marmottes dans les éboulis et les prairies alpines du Beaufortin.

Le jardin de pierres est un espace artificiel, comme toute construction humaine. La spiritualité est dans votre tête, la nature tout autour du jardin (éventuellement, ce n'est pas sûr). Autre piège, faire de la déco, faire joli. Beau, ça ne veut rien dire. Regardez tout ce qui était joli il y a 20 ou 30 ans et qui est complètement kitch ou ringard actuellement.

En ce qui me concerne, j'ai choisi un espace en légère pente, à peu près rectangulaire, dont une diagonale est horizontale et l'autre en pente. En effet, si ça penche de partout et que vous n'avez pas le pied montagnard ou le regard du marin qui tangue, vous encouragez votre esprit à chavirer un peu plus, ce qui n'est pas souhaitable. Voilà, j'ai ma ligne invisible de stabilité sur laquelle pourra s'appuyer le regard. Le lieu que j'ai choisi a 2 lignes de force sur lesquelles je vais construire mon projet.

Après les ruptures de pente des 2 premiers jardins de pierres, favorables aux éboulis, aux effondrements, aux gouffres angoissants, même la mer et les îles n'ont rien de rassurant. C'est trop tard, vous êtes bouleversé, chamboulé, déstructuré.

jardin-2_ville.jpg
Jardin 2, la ville sur les collines en bord de mer

Non, pour les émotions fortes, rien ne vaut le monde, le vrai, le réel, celui de tous les jours dont vous avez une petite idée à la télé. C'est atterrant de cruauté, de bêtise, de violence.

jardin-3-terre.jpg
Jardin 3, construction

Après avoir préparé le terrain au sécateur, à la binette et la raclette pour avoir un sol égalisé aux courbes douces, passés quelques jours, je recouvre d'une toile plastique qui bloque la végétation tout en laissant passer l'eau. Mettre un liner est un bon moyen pour transformer votre jardin de pierres en bassin aquatique.

jardin-3_toile.jpg

Ensuite je vais chercher des petits galets de la Drôme, des pierres trouées du Vercors, des rochers granitiques de l'Ardèche... vous faites avec ce que vous avez dans votre région.

jardin-3-vecors_a.jpg - jardin-3-vercors_b.jpg

Jardin-3-vercors_c.jpg

A ce stade, la préparation est terminée. Si vous avez bien médité votre projet, allez-y, oubliez tout et construisez votre jardin de pierres intuitivement. C'est le meilleur moyen pour passer du monde des idées à la réalité, avec toutes les infos dans votre tête pour réussir. C'est étonnant de constater comme les cailloux trouvent leur place selon les lignes de force du jardin de pierres, selon l'espace dont vous disposez.

jardin-3.jpg

Par exemple, en ce qui me concerne, j'ai construit ma première ébauche sur les 2 diagonales stabilité-déséquilibre. Je ne cherche pas à en savoir plus à ce stade. Ensuite, j'essaie de comprendre ce que j'ai fait, je prends le temps de lire ce nouveau jardin. Je le laisse s'installer dans mon imaginaire avant d'y toucher à nouveau.

jardin-3_boules.jpg

Ce serait fort étonnant que vous ne soyez pas surpris, amusé, que vous n'ayez pas quelque idée nouvelle et, avec cela, un profond sentiment de satisfaction, malgré toutes les imperfections, naïvetés et autres aberrations de votre construction.

Par exemple, une fois retirée la palissade de canisses séparant les 2 jardins, celui du bas et celui du haut, l'ancien et le nouveau (je ne voulais subir aucune influence lors de la construction), j'ai réalisé avec horreur que mon jardin secret ne l'était pas du tout : le regard qui se perdait avant dans la végétation, était irrésistiblement attiré par la blancheur éblouissante des cailloux au soleil. Choc de réalité, mes jardins, éloignés par la pensée, dans le temps et dans l'espace, sont au contraire tout proches, ils se touchent, communiquent en un curieux dialogue.

jardins.jpg
Jardins de pierres 2 et 3 en perspective escabeautée

Curieusement, en faisant le plan de mes jardins de pierres, je me suis rendu compte qu'ils ressemblent à une sorte de papillon. En perspective, vu du sommet d'un escabeau, c'est différent. La carte n'est pas le territoire.