Marthe, mon épouse, n’a eu qu’un seul oncle, Norman Hitchcock, le frère de Pamela, D’après Marthe, Norman est devenu complètement cinglé à la mort de Morgane Boorman. Mais il était déjà fêlé lorsque cette fille et lui ont décidé de vivre ensemble : elle passait des nuits horrifiques en incantations et fumigations maléfiques, espérant traquer ses ennemis imaginaires, en leur jetant des sorts à l’aide de poupées vaudous transpercées d’aiguilles à tricoter. Norman, ça le faisait rire.

Un jour, sa fée Morgane, comme il l’appelait, est morte d’une overdose de bave de crapaud accoucheur (ils n’avaient jamais pu avoir d’enfants). Alors là, Norman a pété les plombs une fois pour toutes. Sa famille horrifiée n’a découvert sa vie cachée qu’après son suicide, en pénétrant dans leur chambre conjugale transformée en temple funéraire, où trônait, telle une reine, la dépouille de sa défunte, lacérée de coups de couteau et embaumée. D’après la police, Norman serait mort noyé sous la douche, ce qui semble peu crédible.

norman.jpg

Petit garçon, Norman avait une famille construite autour de son père, sa mère et sa sœur (en orange sur mon graphique généalogique). De même que le monde de Morgane était probablement construit mentalement autour d’elle et ses parents (n’ayant aucune trace de la famille de Morgane, je l’ai symbolisée en bleu). Quand ils se sont mis en couple (ils ne se sont jamais mariés), Norman et Morgane devaient encore avoir un sentiment d’appartenance à leur famille respective, élargie par celle de l’autre. Possible. Comment savoir ? Mais qu’est devenu le sentiment familial de Norman, lorsque sa sœur Pamela a eu un enfant ?

Alors que la famille s’agrandissait du côté de sa sœur et pas de son côté à lui, il semble que Norman n'a pas su redéfinir sa place au sein de la famille et l’avenir lui a sauté à la gorge : la vie des familles qui avaient abouti à lui, Norman, se transmettait ailleurs. Fin du voyage pour lui, fin du monde de l'enfance, c’est la dernière séance, le spectacle est fini.

end.jpg
End, collage février 2011, Jacques Bouchut

Norman a fait tomber le rideau à sa manière, sur une mise en scène morbide et grandiose. Mais en lisant son journal, on peut se demander s'il n'a pas inventé de toutes pièces cette histoire bizarre. Car il faut bien l’avouer, tout ce que l’on sait de Norman et Morgane, c’est tout du cinéma.