Vous, moi, nous avons père et mère, grands-parents, etc... c'est donné en héritage à la naissance. Par contre, la plupart des gens sortis de l'enfance ont un ou des enfants. Mais pas tout le monde. Vous je ne sais pas, moi non : c'est fini, la famille s'arrête là, ça monte, ça remonte (en arrière, dans le passé), ça ne descend plus, pas d'avenir que du présent, ici et maintenant.

Pourquoi toutes ces évidences me direz-vous ? A cause des pièces rapportées. Quelle que soit la stratégie mise en oeuvre (in vivo ou in vitro) pour faire des gosses, il faut être deux, un garçon et une fille, chacun étant pour la famille de l'autre une pièce rapportée.

Ma soeur Marcelle, par exemple, a fait 4 enfants avec Guy (son ex (là ça complique un peu l'affaire, mais c'est normal : famille recomposée)). Pour la famille de Guy, Marcelle est une pièce rapportée. Pour ma famille (je n'ai pas dit moi), c'est Guy. Amusant de penser que Marcelle et Guy sont passés du statut d'enfant (qu'ils ont à vie (la vie de leurs parents ?)), au statut d'abord de pièces rapportées, puis au statut et à la fonction de mère et père.

Alors, que penser de Raymond et Thérèse ? les parents de Marcelle (mes parents aussi). Pour nos grands-parents 2 par 2 (paternels maternels), chacun est soit leur enfant soit une pièce rapportée. Mais pour nous ce sont nos parents.

Alors la famille ? Où ça commence ? Où ça finit ? C'est quoi précisément une famille ?

Essayons d'y voir plus clair. Que s'est-il passé ? et quand précisément ? Il était une fois 2 familles, celle de Marcelle et celle de Guy. Voici le schéma le plus simple, parents enfants :

genealogie_1.gif

Marcelle et Guy ont grandi, se sont rencontrés, se sont mariés (cas de figure assez courant, mais d'autres vivent ensemble, se paxent, (quoi d'autre ?)). Et ils ont fait des gosses. Hélène n'a pas d'enfant, moi non plus, mais Marcelle en a 4 à ce jour. Mariage ou pas, lorsque le 1e enfant arrive, les 2 familles s'agrandissent. Et, si ce truc bizarre n'est pas déjà apparu avant, c'est là qu'il se produit, dans les familles normales répondant au concept à toute épreuve Parents-Enfants-Petits-enfants : les pièces rapportées, Guy, Marcelle.

genealogie_2.gif

Mais les enfants ce sont les mêmes des 2 côtés. Et ils grandissent et eux, ce qu'ils perçoivent c'est une tout autre famille, leur famille, la seule qu'ils connaissent depuis toujours, la famille Enfants-Parents-Grands-parents. Pour eux, il n'y a pas, il n'y a jamais eu de pièce rapportée !

genealogie_3.gif

Les parents défendent la lignée du père : pour le père c'est son fils, son petit-fils, qui portent le nom de son père, grand-père... pendant que la mère compte ses enfants et petits enfants (à moins que se soient eux qui comptent pour elle). Il y a 2 familles, la famille bleue et la famille violette, avec ses pièces rapportées : Thérèse et Guy d'un côté, Solange et Marcelle de l'autre.

genealogie_4.gif genealogie_5.gif

Il y a 2 familles pendant un certain temps. Chacune défend son idée de la famille, les parents imposent leur loi. Mais c'est une cause perdue, car ce que voient les enfants, ce sont leurs parents, maman papa, leurs grands-parents paternels et maternels, grand-père grand-mère, pépé mémé, papi mamie... Il n'y a qu'une famille, une nouvelle famille crée par leurs parents.

genealogie_6.gif