Prenez quelqu'un au hasard : vous.

Vous n'avez peut-être pas d'enfant, vous n'avez peut-être pas ou plus de conjoint, mais vous avez un père et une mère. C'est le début d'une famille, que vous ayez ou non des frères et sœurs. Ensuite, où faites-vous commencer vraiment votre famille ? jusqu'où allez-vous ? Connaissez-vous tous les membres de votre famille ?

Pour moi par exemple, il y a mon père, ma mère et mes 4 grands-parents, même s'ils sont tous morts au moment où j'écris ce billet (et plus tard aussi ils seront, c'est la vie). Avec mes 2 soeurs, nous formions une famille. Une famille centrée sur mes parents. Papa, maman, les enfants, les grands-parents. Il y a, il y avait ... avec aussi peu de monde, la famille pour moi est déjà une notion évolutive : quand j'étais enfant et maintenant ce ne sont plus le même espace-temps, ce ne sont plus les même familles.

Quand j'étais enfant, les oncles et tantes faisaient partie de la famille avec leurs enfants, nos cousins, cousines. Nos parents avaient conscience d'une famille comprenant leurs parents (nos grands-parents), leurs enfants (nous), leurs frères et soeurs (nos oncles et tantes), leurs nièces et neveux (nos cousins cousines). Nous (les enfants) avions conscience d'un autre monde, même si c'étaient les mêmes personnes : nos parents, grands-parents, oncles et tantes, cousins cousines.

Et ce petit monde s'élargissait à un arrière-grand-père, une arrière-grand-mère (j'ai le sentiment d'avoir eu de la chance, même si je n'ai connu mes 2 grands-pères que par ce qu'on en disait d'eux). Il y avait aussi quelques parents éloignés, que l'on fréquentait de temps à autre, ou dont on entendait parler.

Alors la famille, c'est quoi exactement ? Si ça change selon le point de vue, selon l'époque, ne devrait-on pas parler de familles, plutôt que de "la famille" ?

A présent, il y a la famille d'Hélène, ma petite soeur : elle, célibataire. Vous me direz ce n'est sûrement pas comme ça qu'elle voit la famille et je suis d'accord. Et puis une personne ça ne fait pas une famille.

Il a également la famille de Marcelle, mon autre soeur : elle et son ex ou elle sans son ex, et ses enfants, Grégoire, Alexandre, Maryse et Clémentine. Petite famille de 6 - 5 personnes.

Il y a ma famille, avec Marthe et sans enfant, 2 personnes, un couple.

Bon d'accord, même s'ils sont morts, du point de vue des 3 frères et soeurs il y a aussi mes parents, Raymond et Thérèse. Après, je ne sais pas s'il faut faire l'inventaire de tous les disparus, même si c'est un patrimoine commun.

Voilà, il y avait une famille avec le point de vue des parents, une famille avec celui des enfants. Maintenant tout a explosé, c'est la vie, et chacun définit à son idée 3 nouvelles familles, en ajoutant oncles et tantes, cousins cousines, neveux et nièces, extraits de famille des conjoints, chacun à sa façon. Si vous faites la généalogie, ça paraît être la même famille pour tous, mais ce n'est pas vrai. Chacun fait son compte à sa façon. Et après, vous verrez, quand ça sautera aux enfants qui seront grands et formeront de nouvelles familles, vous verrez, ce ne seront plus du tout les mêmes familles.

Mais là, ce n'est qu'un aspect de l'affaire. Vous ne voyez pas de quoi j'ai oublié de parler ? C'est dit, mais de cette façon ça n'existe pas. Hé Hé Hé ...