Et si on repensait autrement la sytémique Orient-Occident, si on s'interrrogeait sur ce qui alimente les frustrations, la haine, la radicalisation religieuse.

dieu_mort-evident.jpg

... Le même jour, Boko Haram, au Nigéria, a fait une nouvelle tuerie : plusieurs centaines de morts, 16 villes et villages détruits, en limite du Nigéria et du Tchad, une enfant kamikaze !

Tous occupés au deuil des 17 "Charlie", les médias n'en ont, pour la plupart, pas parlé avant lundi : cela s'est passé loin de chez nous, les infos sont parcellaires, les victimes anonymes, noires ! Ce n'est pas une vague d'émotion mais seulement un fait divers qui rejoint la cohorte de massacres de populations africaines, syriennes, somaliennes, etc.

Pourtant la liberté d'expression ou la liberté de vivre selon nos croyances est en jeu dans tous les cas : chrétiens ou chiites massacrés en Syrie, femmes violées en masse en Syrie, aussi bien par les milices d'Assad que par les islamistes, retour de l'esclavage pour certaines femmes en Syrie, Irak et Nigéria ! Ne faudrait-il pas hurler, manifester, se mobiliser ?

... il est maintenant grand temps de commencer à changer de point de vue, de mettre enfin en œuvre des opérations de prévention, de pédagogie contre l'obscurantisme et la violence dans les écoles, les banlieues, les prisons, des opérations qui favoriseront la liberté de penser, de s'exprimer, la tolérance, sans vouloir seulement privilégier le répressif qui a montré ses limites.

A lire sur C'est évident ?