Pour le rythme fou, pour le joyeux délire, saxo, piano, voix écorchée...

manman-blogotheque.jpg

... Mais entre temps, ils nous avaient dit qu’ils arrivaient. Ils venaient de finir leur concert au Café de la Danse, ils avaient encore de l’énergie, ils débarquaient. Les Man Man étaient aussi chauds que nous. Deux équipes se rejoignent, chacune avec l’envie de célébrer, de se lâcher. On replace rapidement les micros ...

A écouter et lire sur La Blogothèque.