Evocation nostalgique de Tom Waits, sur les 12 minutes de Burma Shave.

tomwaits.jpg

... C’est étrange comme parfois, après les orages, après les éclairs, après la pluie, après le tonnerre, j’entends parfois, venue de loin, peut être même d’encore plus loin, comme le vent souffle toujours après que la dernière goutte de pluie soit tombée, une voix montant du sol avec l’odeur de la poussière mouillée. C’est étrange comme elle ressemble souvent à celle de Tom Waits à un tel point que ça ne peut pas ne pas être la sienne...

A lire sur Kill Me Sarah