Sandrin a détruit son blog Pérégrinations mentales en novembre 2011. J'ai souhaité, avec son accord, garder une trace de son travail : merveilleuses aquarelles et méditations très personnelles.

Voici :

element_perturbateur.jpg

L'élément perturbateur est ce qui lance l'histoire. Comme une balle qu'on lance pour jouer. L'élément perturbateur est aussi ce dont on ne veut pas : on aimerait qu'il ne soit jamais advenu, car il rompt dans le fragile équilibre qui le précède et qui le fait en même temps advenir, comme une nécessité. Il va interroger, remettre en question. Il est ce qui permet de progresser. Progresser ? Pourquoi donc obstinément adjoindre à ce qui va suivre l'idée de progrès, - parce que ça arrive après.

Je fus élément perturbateur. Et je n'ai pas encore fini de progresser. Progresser ? Obstinément oui.

Billet publié par sandrin dans son blog Pérégrinations mentales
catégorie états d'âme le dimanche 13 mars 2011.